Dessin d’Architecte du mois

on janvier 18 | in Actualités | by | with No Comments

Bonjour,

Pour la rentrée, Belliss’Immo vous propose de découvrir un nouveau projet d’architecte.  Nous retournons dans l’univers parfois utopiste de Guy Rottier.  Cette fois, nous n’allons plus dans les airs mais sous terre avec les « maisons enterrées » (1965-1978). Ici, c’est sous la forme d’un serpent que Guy Rottier imagine son habitation.

 

Le terme « enterrées » n’est pas tout à fait exacte car en réalité il s’agit de recouvrir l’habitation de la terre des fondations (ou autre matériaux) afin de lier l’architecture au jardin/paysage. Cette réflexion répond à l’augmentation des besoins de logements dans les années 60. En effet, à l’aide de matériaux industriels comme l’ossature en béton armé ou en acier, Guy Rottier propose des constructions rapides et économiques.

Principe des maisons enterrées

Principe des maisons enterrées – plan intérieur

Principe des maisons enterrées – plan de masse

Principe des maisons enterrées – coupes

Principe des maisons enterrées – maquette

 

Pour en savoir plus :

Le Frac Centre

Guy Rottier

Vous pourrez  également voir l’original du tableau lors de la biennale d’architecture d’Orléans du 13 Octobre 2017 au 1er avril 2018 aux Tanneries d’Amilly.

 sept 2017, SN

 

 

 

 

Article plus ancien :

Juin 2017

Bonjour,

Dans la continuité de notre programme Dessin d’Architecte du mois, nous vous proposons chaque mois un dessin d’architecte venant du Frac Centre, et nous vous donnons quelques pistes pour mieux comprendre l’architecture contemporaine.  Le mois de juin étant bien entamé, voici le dessin d’architecte du mois : Turbosite II, de Claude Parent.

Dessin de Claude Parent, Turbosite II

Dessin de Claude Parent, Turbosite II

Claude Parent était un architecte qui a aimé bouleverser les codes : polémiste, dessinateur, théoricien, et bien sûr architecte, il réinventa les espaces à l’aide de courbes, d’obliques et de diagonales. Les espaces ne seront plus figés. Il a su s’entourer de divers intellectuels pour avancer dans sa démarche et la concrétiser dans la réalisation de différents bâtiments comme la maison Drusch, l’Eglise Sainte-Bernadette-du-Banlay …

Maison Drusch, Photo de Marc Lavrillier

Maison Drusch, photo de Dominique Delauna

 

Eglise Sainte Bernadette du Banlay, Claude Parent

C’est avec Paul Virilio, philosophe et urbaniste, qu’il fonde le groupe Architecture Principe en 1963. De cette alliance sort la réflexion sur les Turbosites dont un des dessins est aujourd’hui présenté dans nos bureaux. Cette réflexion utopiste porte sur la relation entre l’architecture et la société, ainsi que sur le paysage environnant. Le dessin devient pour Claude Parent un moyen d’exprimer sa vision de l’architecture, de créer un manifeste portant ses idées d’architecture oblique.

Claude Parent et Paul Virilio

Turbosite II, chez Belliss’Immo

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site du Frac Centre-Val de Loire.

 

juin 2017, sn
Image venant de :
http://www.frac-centre.fr/claude-parent/claude-parent-748.html
http://www.telerama.fr/scenes/l-architecte-claude-parent-est-mort,138893.php
http://astudejaoublie.blogspot.fr/2014/06/versailles-maison-drusch-claude-parent.html
https://fr.wikiarquitectura.com/b%C3%A2timent/eglise-sainte-bernadette-du-banlay/

 

 

 

Article plus ancien :

Janvier 2017

Bonjour,

Pour commencer cette nouvelle année, nous vous proposons un nouveau rendez-vous bimestriel grâce au Frac Centre-Val de Loire : la découverte d’un projet, d’un architecte à travers un dessin original. En effet, le Frac Centre-Val de Loire met à disposition des dessins d’architectes qu’il prête pour une durée de deux mois à tous ceux et celles qui veulent un peu de culture chez eux.  Nous exposons donc notre  » dessin du mois » dans nos locaux et nous vous en faisons profiter à l’occasion d’un article sur son auteur et d’un post sur Facebook.

Dessin d'architecte : la Maison de Vacances Volante de Guy Rottier

Dessin d’architecte : la Maison de Vacances Volante de Guy Rottier

Ce mois-ci nous parlerons de Guy Rottier, architecte et ingénieur utopiste de la seconde moitié du XXe siècle. Il a collaboré entre autre avec Le Corbusier, Charles Barberis et Jean-Marc Reiser. Ses travaux portèrent sur différentes problématiques allant de la terre au soleil, de l’éphémère aux habitations individuelles et collectives. Mais chaque piste de réflexion avait pour but premier l’architecture et l’urbanisme. Plus penseur que bâtisseur, il a passé une partie de sa vie à instruire et faire réfléchir les autres à l’université de Damas puis à celle de Rabat.

 » La médecine, au Moyen Age, avait un retard considérable sur l’architecture. Alors qu’il n’y avait aucun remède contre des maladies comme la lèpre ou la peste et qu’il n’ y avait aucune hygiène, on voyait s’élever dans le ciel des cathédrales gothiques qui depuis n’ont jamais été égalées. Aujourd’hui c’est le contraire, la médecine est à l’avant-garde et l’architecture, principalement celle de l’habitation, est en retard. « 

 » L’arTchitecture s’invente et doit être libre, car c’est un art en évolution constante ! Elle n’ a pas besoin de chercheurs, mais de trouveurs. « 

 » L’urbanisme est essentiellement politique, mais s’il n’y a souvent d’urbanisme que sur le papier, c’est que les hommes politiques n’ont généralement pas le courage de se lancer dans cette aventure, car l’ urbanisme bien pensé n’est pas acceptable par la population. Il ne s’agit pas d’une science démocratique. Pour être valable, les décisions devraient être prises par un minimum de responsables compétents . Et c’est là que le bât blesse : est-ce que l’homme politique, le Maire ou le décideur de tout poil ont une formation suffisante leur permettant de parler sainement et sans parti pris d’un problème pour lequel ils n’ont pas été formés ? « 

 

Maquette de la Maison de Vacances Volante de Guy Rottier

Maquette de la Maison de Vacances Volante de Guy Rottier

Maquette de la Maison de Vacances Volante de Guy Rottier

Pour revenir sur le dessin du mois, ceci est un projet rêvé de Maison de Vacances Volante. « C’était une idée qui aurait pu devenir réalité, une idée qui se réalisera un jour  » (G. Rottier) Ce projet consiste en un mariage original entre un bungalow et une caravane qui pourrait accueillir une famille de quatre personnes. L’idée étant de partir quand on veut vers des destinations jusque là réservées à une certaine élite : « Cette forme d’habitat de vacances rend accessibles des lieux jusque-là réservés aux seuls alpinistes. En ce qui concerne l’étendue pouvant être parcourue, de vastes parcs pourront être aménagés en dehors desquels il ne serait pas souhaitable d’évoluer afin d’éviter toute promiscuité avec d’autres types de maisons » (G. Rottier).

Si vous regardez bien le dessin, vous pourrez trouver à l’intérieur, cachées, imbriquées, toutes les fonctions nécessaires pour loger quatre personnes (un couple d’adulte et deux enfants).

Dessin d'architecte : la Maison de Vacances Volante de Guy Rottier

Dessin d’architecte : la Maison de Vacances Volante de Guy Rottier

 

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site du Frac Centre-Val de Loire.

jan.2017-sn
Pin It

Les commentaires sont vérrouillés.

Scroll to top