Les aides de l’État – mise à jour 2018

on novembre 28 | in Actualités | by | with No Comments

Vous souhaitez rénover votre maison ? Vous venez d’acheter un appartement pour vous ou pour le louer, mais il n’est plus aux normes ? Alors renseignez-vous bien ! Il existe aujourd’hui plusieurs aides financières, parfois cumulables, pour que vous réalisiez sereinement vos travaux.

Eco-prêt à taux zéro.

L’éco prêt à taux zéro est disponible pour tous les propriétaires ( logement principal ou logement en location) d’habitations construites avant 1990, sans condition de ressources. Le montant maximal par logement est de 30 000€ selon les travaux réalisés. Un Eco-prêt à taux zéro complémentaire est possible sous réserve (demande dans les 3 années suivant la demande initiale et à condition que le premier éco-prêt  soit clôturé).

Ce prêt concerne tous les travaux d’éco-rénovation ou/et d’amélioration énergétique ainsi que les frais induits comme par exemple  le coût de la dépose et de la mise en décharge des ouvrages, produits et équipements existants. Pour obtenir cette aide, vous avez le choix entre trois formules :

*   Le « bouquet de travaux » : réalisation de 2 ou 3 types de travaux parmi la liste suivante :

  • Isolation de la toiture (100% de la toiture)
  • Isolation des murs extérieurs ( >50% des surfaces au minimum)
  • Remplacement des portes et fenêtres extérieures (>50% des menuiseries au minimum)
  • Installation ou remplacement du système de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire performants (chaudière, chauffage avec programmateur …)
  • Installation d’un système de chauffage utilisant une source d’énergie renouvelable (chaudière bois, poêle, cheminée à insert fermé …)
  • Installation d’équipement de production d’eau chaude sanitaire utilisant une source d’énergie renouvelable (capteur solaire…)

*   Atteindre le niveau de « performance énergétique globale » minimale du logement.

*   Réhabiliter un système d’assainissement non-collectif par un dispositif ne consommant pas d’énergie.

Comment l’obtenir ? Tout simplement en allant faire votre demande de prêt classique à la banque avec les devis des entreprises retenues ayant le label « reconnu garant de l’environnement » (RGE).

L’éco-prêt à taux zéro peut également financer les frais liés à la maîtrise d’œuvre (ex. un architecte), à l’étude thermique, ou éventuellement aux frais d’assurance maîtrise d’ouvrage.

Dernier point, et non des moindres, l’éco-prêt à taux zéro est cumulable avec d’autres aides tel que le Crédit d’Impôt transition énergétique ou la prime « Rénovation Énergétique ».

 

CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique).

« Le crédit d’impôt pour la transition énergétique permet de déduire de l’impôt sur le revenu une partie des dépenses éligibles (montant plafonné) pour certains travaux d’amélioration de la performance énergétique des logements. Si le crédit d’impôt est supérieur au montant de l’impôt dû ou si vous êtes non-imposable, l’excédent est remboursé. »

Attention cette aide évolue courant 2018 : elle est encore valable en totalité jusqu’au 30 juin 2018 (signature et 1er acompte versé à cette date là), mais au delà elle sera réduite ( l’isolation des parois vitrées ainsi que les chaudières à fioul (même à très haute performance énergétique) seront supprimées de la liste des éléments pris en compte).

Les propriétaires occupants, locataires et occupants à titre gratuit peuvent bénéficier de cette aide. Le logement en question doit être leur résidence principale et être achevé depuis plus de deux ans au début de la réalisation des travaux.

Les travaux pris en compte pour cette aide sont (liste non exhaustive):

  • Certaines chaudières, appareils de régulation et de programmation du chauffage, pompe à chaleur …
  • Isolation thermique des parois opaques (toit, planchers, murs donnant sur l’extérieur), fourniture et pose dans la limite de certains plafonds
  • Isolation thermique des parois vitrées (fenêtres et portes-fenêtres): uniquement les matériaux et jusqu’au 30 juin 2018 si l’acompte et le devis sont signés avant cette date.
  • Diagnostic de performance énergétique et autres audits énergétiques
  • Équipements de production d’électricité utilisant l’énergie hydraulique ou de biomasse
  • Borne de recharge des véhicules électriques

Bien entendu, l’ensemble de ces travaux doivent être réalisés par un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Cette liste d’aides n’est qu’une partie des aides possibles. Certaines sont cumulables (comme les deux exemples cités ci-dessus), certaines se basent sur les ressources, mais pas toutes. Renseignez-vous bien.

Si vous souhaitez plus de renseignements, n’hésitez pas à joindre votre Adil Espace Info.

Enfin pour conclure, si vous souhaitez un article sur une aide en particulier ou un sujet qui vous semble obscure, n’hésitez pas à nous contacter via notre site ou notre page Facebook.

A bientôt.

 

Pin It

Les commentaires sont vérrouillés.

Scroll to top